L'Aisne avec DSK

08 février 2008

De Las Vegas à St Quentin.

J'ai passé l'après-midi à la Chambre de Commerce et d'Industrie, invité par l'Office du Tourisme du Saint-Quentinois à un colloque sur "le tourisme de découverte économique". Très intéressant. Quand j'étais enfant, le tourisme, c'était le syndicat d'initiative, la visite d'un château et d'un musée. Ca s'arrêtait là. Aujourd'hui, le tourisme est devenu une puissance économique, et la mondialisation a accentué cette réalité. Pour moi, le tourisme devrait être un thème de débat pour ces élections municipales, car c'est un secteur qui dépend de la politique municipale. Surtout, pour bien des villes, le développement passe par le tourisme. A Saint-Quentin, on ne fera pas revivre l'industrie textile. Et pour le moment, il n'est pas question d'un aéroport international à Chaulnes. Il reste donc, essentiellement, le tourisme (je ne dis pas exclusivement!).

J'ai à l'esprit un exemple qui m'a toujours impressionné, un développement touristique unique au monde d'une ville dans laquelle je suis allé deux fois: Las Vegas. Là-bas, il n'y avait rien, sinon le sable du désert. Les américains en ont fait un pôle touristique, à partir d'une idée géniale: là où il n'y a rien, faire quelque chose, des établissements de jeux et de divertissement, une cité ouverte sur l'Amérique et sur le monde. Bon, je ne dis pas que Saint-Quentin doit devenir Las Vegas, d'autant que la mafia est à l'origine de son succès et que ce n'est pas ce que je souhaite pour notre ville! Mais c'est le principe qui m'intéresse, et qu'on peut tout à fait appliquer dans l'Aisne: comment faire quelque chose quand on a rien, c'est-à-dire pas de mer, pas de montagne, pas vraiment de soleil, pas de grandes métropoles universitaires.

Le tourisme de découverte économique est un début de réponse, un gisement d'activités à première vue surprenant et inattendu. Car de quoi s'agit-il? Faire visiter des lieux qu'on n'aurait jamais songé visiter autrefois, mais qui aujourd'hui correspondent à la curiosité du public.Par exemple visiter MBK, Auchan ou, plus étonnant encore, la Caisse Primaire d'Assurance-Maladie. Connaître le fonctionnement d'une entreprise dont on parle mais qu'on n'a jamais vu, aller dans les coulisses d'un supermarché qu'on ignore, comprendre comment marche le remboursement de nos soins médicaux, voilà les centres d'intérêt d'une population beaucoup plus cultivée qu'autrefois, soucieuse de s'informer sur ce qui fait le quotidien méconnu de la cité. C'est plutôt un signe de bonne santé démocratique.

J'ajoute qu'il y a une fierté du salarié à voir son travail reconnu, apprécié, peut-être admiré, en tout cas exposé au jugement du public. Il n'y a plus d'enfermement dans le métier. On peut montrer à ses proches, à ses enfants, ce que l'on fait.

J'ai écouté avec attention, parmi d'autres, Alain Baco, de l'entreprise La Couronne, Pedro Alvarez, vice-président de MBK, Christophe Lagadec, directeur de la CPAM de Saint-Quentin, Philippe Othacehe, directeur d'Auchan. Ce qui est certain, c'est que le tourisme est un secteur qui offre des perspectives, de développement économique et de création d'emplois. C'est pourquoi j'ai toujours été surpris que n'existe pas à Saint-Quentin, dans l'équipe municipale, un adjoint chargé du tourisme, à part entière. Ce secteur est en réalité partagé entre plusieurs adjoints, au moins trois: Dominique Bouvier chargé du Jumelage et de Relations Internationales, Alexis Grandin chargé du Patrimoine Historique et, d'une certaine façon, Xavier Bertrand chargé de l'Animation et du Développement. Je pense qu'il faudrait une unité, que le tourisme est trop important pour ne pas en faire un poste d'adjoint bien spécifique, et relier le tourisme au développement économique.

A la fin du colloque, au moment du cocktail, j'ai discuté avec Pierre André, qui m'a dit que j'avais eu tort d'avoir fait ce que j'ai fait, à quoi je lui ai répondu que j'avais eu raison d'avoir fait ce que j'ai fait. Droite, gauche, on n'est pas fait pour s'entendre, et c'est très bien comme ça: c'est la démocratie! Mais Bernard Lebrun, organisateur de ce colloque au titre de président de l'Office du Tourisme, avec lequel j'ai aussi discuté, n'était pas non plus d'accord avec moi.


Bonne nuit.

7 Comments:

  • Du moment que tu es d'accord avec moi... :-)

    Je plaisante. C'est vraiment le bout du monde Saint-Quentin, pire que le désert ?

    By Blogger jpbb, at 10:44 PM  

  • parler du tourisme à saint quentin
    mais il n'y a rien à faire à st quentin.

    il suffit de voir le nombre de directeurs qui se sont succédés à l'office du tourisme pour voir combien cette activité était prioritaire
    5 ou 6 en 11a
    et 2 présidents

    D'ailleurs, si j'ai bien tout suivi, la municipalité de droite avait délégué cette activité à un président d'office du tourisme qui était de gauche, jusqu'à la semaine derniere en tout cas.

    De toute façon, le tourisme est une activité intercommunale maintenant.
    D'ailleurs avez vous pris la peine d'aller voir les sites internet des offices du tourisme de laon, d'amiens ou d'arras
    celui de st quentin me semble faire bien pale figure et etre quelque peu confus...
    j'y ai cherché les horraires du cinéma,
    je les cherche toujours.
    quant à trouver un restaurant où manger, j'ai été surpris de constater plus d'un mois apres l'entrée en vigueur de la loi
    qu'il y avait encore des restaurants fumeurs et d'autres non fumeurs.
    le homard bleu a cédé la place au troubadour sauf sur le site de l'office de tourisme mais apres tout ce restaurant n'est qu'à 100m de leur bureau.
    de meme qu'on trouve toujours la brasserie albert et pas l'imprimerie.

    J'ai pris la peine de regarder l'organigramme, il semble que personne ne soit responsable de l'actualisation du site.

    ces détails ne doivent pas avoir d'importances

    By Blogger grandourscharmant, at 11:21 PM  

  • A jpb:

    Non, ce n'est pas le bout du monde mais le bout de l'Aisne.


    A Grandours:

    Je dirais un mot de vos remarques à Anne Le Masson, directrice de l'Office, une jeune femme sympathique et dynamique avec laquelle j'ai lancé un "café des voyageurs".

    Comme quoi le tourisme, c'est important, et nous avons à St Quentin des progrès à faire. On organise parfois des colloques savants et compliqués, alors que les progrès pourraient avoir lieu en améliorant les détails, comme ceux que vous venez d'indiquer. Mais les détails, c'est extrêmement important!

    By Blogger Emmanuel Mousset, at 11:44 PM  

  • Je dirais plutot"du moment que tu es d'accord avec toi",parce que c'est compliqué. En fait Pierre André n'est pas d'accord avec toi, Lebrun non plus, La gauche non plus ,parfois on se demande qui est d'accord avec toi.

    By Anonymous Anonyme, at 12:26 AM  

  • de saint quentin keldwik

    Le reportage "Esprit de clocher" diffusé récemment à l'émission Le Téléjournal Atlantique m'a laissé un goût amer dans la bouche. Tout d'abord, nous n'avons eu que les opinions de Jean-Paul Savoie, maire du village de Kedgwick. J'aurais bien aimé entendre les commentaires des élus de la Ville de Saint-Quentin.

    Deuxièmement, le titre du reportage est extrêmement péjoratif envers les citoyens de Saint-Quentin, car l'esprit de clocher est à sens unique, Kedgwick ayant toujours été très jaloux de Saint-Quentin. Combien de fois les gens de Kedgwick ont volé les idées des gens de Saint-Quentin?

    By Anonymous Anonyme, at 3:41 AM  

  • Bonjour Emmanuel,
    Apprendre que Pierre André et Bernard Lebrun ne sont pas d'accord avec toi est une bonne nouvelle, car ils représentent la liste de droite.
    Le principal est que 70 % des adhérents de la section PS de Saint-Quentin sont à tes côtés, Lancon, lui, est plutôt isolé.
    VB

    By Anonymous Anonyme, at 9:12 AM  

  • Chers amis,

    Vous savez que depuis hier, après la validation de la liste gauche-extrême gauche par le bureau fédéral, j'ai décidé de ne plus faire de commentaires, sauf de manière purement factuelle et informative.

    Je n'ai qu'une chose à dire: dans la vie, et surtout dans la vie politique, l'essentiel est d'être en accord avec soi-même. Ca peut sembler évident mais c'est plutôt rare car c'est moins facile qu'on ne le croit.

    Bon week-end.

    By Blogger Emmanuel Mousset, at 10:20 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home